Karl Marx juge de la Commune… c’est le titre d’un article, daté du 30 juillet (2018, si, si), du Point, que je ne peux pas lire parce que je ne suis pas abonnée à ce journal. Si vous l’êtes, allez-y, c’est là.

Je ne peux pas le lire, mais je sais ce qu’il contient. Et vous allez le savoir aussi:

Il s’agit d’un article paru dans le journal bonapartiste (je me permets de signaler au rédacteur du Point que ce n’est pas la même chose que « monarchiste ») Le Gaulois le 22 août 1871, qui se trouve sur Gallica, et que vous pouvez lire (même si vous n’êtes pas abonnée) là. On peut l’écouter, sans passer par Le Point, en direct de la Bibliothèque nationale de France et en cliquant ici. Mais là aussi, il faut s’abonner!

Lisez-le donc dans Le Gaulois. Après quoi, peut-être voudrez-vous en savoir plus?

  • L’article du Gaulois n’est qu’un court extrait d’une interview donnée par Karl Marx au New York Herald et parue dans ce journal le 3 août 1871.
  • Mais ce n’est pas tout! Karl Marx a donné deux interviews à des journaux new yorkais durant l’été 1871. Celle-ci, mais auparavant une autre, au journal The World, qui l’a publiée le 18 juillet 1871.

Ces deux interviews ont été traduites et republiées par le journal Le Mouvement social dans son numéro de janvier-mars 1962. Elles y étaient présentées par Maximilien Rubel. Et ce numéro est sur Gallica, là. Vous n’avez donc, là encore, qu’à cliquer. Sans abonnement!

Bonne(s) lecture(s).

*

Dans un souci de cohérence, j’ai cherché (et trouvé), pour la couverture de ce court article, un portrait de Karl Marx sur Gallica, il a été gravé d’après un dessin de Vuillier, lui même sans doute d’après une photographie.

*

Merci à mes amis Geoffrey et Yves.

*

PS. Évidemment, ça ne remplace pas la lecture de La Guerre civile en France.