La Commune de Paris

Blog de Michèle Audin

Chronologie, Paris 1870-1871…

Cette page est une chronologie de l’histoire de la Commune, incluant des liens sur les articles publiés du blogue. Ce qui sous-entend qu’elle est mise à jour au fur et à mesure de la publication de ces articles.

Tous les liens (cliquables, en bleu) vont vers les articles du blogue.

1860

Rattachement des villages compris dans l’enceinte à Paris, Belleville, Montmartre, Charonne, mais pas Bagnolet.

1864

Septembre.

  • 29. Fondation de l’Association internationale des travailleurs.

1865

À Paris, l’Association internationale des travailleurs s’installe à la Corderie.

1866

Mai.

1867

Février.

Juin.

1868

1869

Décembre.

  • Fondation de la Chambre fédérale des Sociétés ouvrières.

1870

Janvier.

Février.

Mai.

  • 8. Dernier plébiscite de Napoléon III.

Gustave Flourens se réfugie à Londres.

Juin.

Juillet

Août.

  • 4. Défaite française à Wissembourg,
  • suivie d’autres…
  • 18. Bazaine encerclé à Metz.

Septembre.

  • 2. Napoléon III capitule à Sedan.
  • 4. Proclamation de la République à l’Hôtel de Ville de Paris. Gouvernement de « Défense nationale » présidé par Trochu.
  • 5. Création du Comité central républicain des Vingt Arrondissements.
  • 7. Nomination de maires d’arrondissements.
  • 13. Première affiche rouge, qui réclame la guerre à outrance. Gabriel Ranvier est parmi les signataires.
  • 19. Paris est assiégé par les Prussiens. Gustave Flourens est « major de rempart ».
  • 28. Capitulation de Strasbourg.

Octobre.

  • 8. Première tentative d’émeute, qui échoue.
  • 19. Création de compagnies de volontaires de la Garde nationale. Révocation de Jules Mottu.
  • 28. Bazaine capitule à Metz.
  • 30. Échec d’une tentative de sortie au Bourget.
  • 31. Émeute contre les capitulards du gouvernement. Prise du pouvoir par Flourens, Blanqui et d’autres à l’Hôtel de Ville, pour quelques heures seulement. Vallès prend le pouvoir à la mairie du six-neuvième.

Novembre.

  • 1. Arrestations parmi les émeutiers du 31. Commune de Marseille.
  • 3. Plébiscite pour le gouvernement.
  • 5 et 8. Élections des maires puis des adjoints des arrondissements. Jules Mottu est élu maire du onzième.

Une statue de Voltaire est installée devant la mairie du onzième.

Décembre.

Froid et faim. On mange ce qu’on trouve. Même les éléphants du Jardin d’acclimatation, quand on est assez riche.

1871

Janvier.

  • 5. Début du bombardement de Paris par les Prussiens.
  • 6. Affiche rouge, du Comité central des Vingt Arrondissements, « Place à la Commune! ».
  • 18. Guillaume II est proclamé empereur d’Allemagne à Versailles.
  • 19. Défaite sanglante à Buzenval (non loin de Rueil), imaginée par Vinoy pour « calmer » les bataillons prolétaires. Le pain est enfin rationné.
  • 21. Libération de Flourens et d’autres détenus arrêtés après le 31 octobre. Retour de Flourens à la mairie de Belleville.
  • 22. Nouvelle émeute. Vinoy fait tirer sur les manifestants place de l’Hôtel de Ville. Cinq morts, dont le commandant Sapia.
  • 26. Fin du bombardement prussien.
  • 29. Capitulation et armistice. Les Kowalevski arrivent à Paris.

Février.

  • 8. Élection d’une Assemblée nationale qui a vocation à négocier la paix. Immense majorité royaliste et bonapartiste. Paris élit 43 députés dont 36 républicains et opposés à la capitulation. Victor Hugo est parmi eux.
  • 12. L’Assemblée se réunit à Bordeaux.
  • 13. Les Kowalevski quittent Paris.
  • 15. Réunion de délégués des bataillons de la Garde nationale au Vauxhall, création de la Fédération de la Garde nationale.
  • 17. À Bordeaux, Thiers est « chef du pouvoir exécutif ».
  • 18. André Léo quitte Paris pour la province.
  • 21. Premier numéro du Cri du Peuple.
  • 24. Anniversaire le la Révolution de février 1848. Manifestations place de la Bastille. Nouvelle réunion de la Garde nationale au Vauxhall.
  • 26. Signature d’un traité préliminaire de paix. Les Prussiens « occuperont » l’ouest de Paris le 1er mars. Les canons de la Garde nationale stockés place Wagram et à proximité de la zone d’occupation sont déplacés vers, notamment, Montmartre et Belleville.
  • Il n’y a pas de 29 février en 1871.
  • Émile Duval organise la défense du treizième arrondissement.

Mars.

Avril.

Mai.

Juin. La répression continue. De nombreuses femmes sont arrêtéesL’écriture de l’histoire a commencé.

La police organise la surveillance des fugitifs qui ont pu gagner Londres, Genève ou Bruxelles.

Juillet.

Août.

Septembre.

Octobre.

Novembre.

Décembre.

1872

Mai.

  • 3. Premiers départs de déportés pour la Nouvelle-Calédonie.

Juin.

Jenny Arnould vend des poulets.

Juillet.

Septembre.

  • 29. Arrivée à Nouméa des premiers déportés.

Décembre.

1873

1874

La dernière exécution de communard.

1875

Mars.

Avril.

Décembre.

  • 20. Premier projet de loi d’amnistie des communards, déposé à l’Assemblée nationale par Albert Naquet, Édouard Lockroy et d’autres… Le projet est repoussé à mains levées au milieu des applaudissements

1876

Cinquante-deux condamnations de communards sont prononcées cette année.

Mai.

  • 22. Au Sénat, Victor Hugo propose l’amnistie. Nouvel échec.

1877

Octobre.

1878

Juillet.

  • 10. Quatre contumaces rattrapés sont envoyés en Nouvelle-Calédonie.

1879

Février. Andrieux, député de Lyon rapporte contre la loi d’amnistie.

Mars.

1880

Mars.

Avril.

  • 3. Plusieurs centaines de personnes fleurissent la tombe de Flourens au Père-Lachaise.

Mai.

Juillet.

  • 11. La loi d’amnistie des communards est votée.
  • 14. Les proscrits de Londres, Bruxelles et Genève, rentrés à Paris participent à la toute première fête nationale.

Novembre.

1881

Janvier.

Mars.

1882

1883

Décembre.

1884

1885

Février.

Mai.

Septembre.

1888

Mai.

1894

Juin.

1896

Mars.

1897

Janvier.

1906

Le chapiteau des baisers, d’Émile Derré, est installé au Luxembourg.

1907

Décembre.

1909

Parution des Souvenirs d’une morte vivante, de « Victorine B. »

1913

Parution de Philémon, de Lucien Descaves.

1929

Union Soviétique. Film La Nouvelle Babylone, de Grigori Kosintsev et Leonid Trauberg.

1934

Février.

1935

Mai.

1936

Mai.

1951

Film La Commune de Paris, de Ménégoz (interdit).

1970

Parution du Canon Fraternité, de Jean-Pierre Chabrol.

1975

Vente de la collection de Lucien Scheler.

1978

Publication du Dictionnaire de la Commune de Bernard Noël.

2016

Novembre.

2017

Février.

Proposition de destruction du Sacré-Cœur.